Le blog de Dom



Pour un cours de mathématiques avec exercices corrigés et un aide-mémoire concernant l'épreuve d'admissibilité du CRPE, voir ce document
Remarque : mes anciens sites personnels, qui ne sont plus mis à jour, restent accessibles ici.


Page d'accueil du blog      Auteur et contenu du blog   


"Collège : la ministre de l'Éducation nationale ne peut plus reculer !" (Communiqué de presse du SGEN-CFDT) - Blog de Dominique Pernoux, ex-formateur en mathématiques

"Collège : la ministre de l'Éducation nationale ne peut plus reculer !" (Communiqué de presse du SGEN-CFDT)

10 Mars 2015 , Rédigé par Dom Publié dans #Collège et lycée

"La réforme du collège devrait se concrétiser demain avec les annonces de la Ministre de l'Éducation nationale. L'état actuel du collège oblige celle-ci à faire trois choix décisifs : rompre avec la logique de ségrégation par l'échec, afficher clairement le choix de l'autonomie des équipes pédagogiques, accompagner les personnels dans la mise en œuvre de la réforme.


La Ministre doit d'abord tenir la promesse démocratique du collège pour tous, promesse qui n'a jamais été vraiment assumée par la République. Il est plus que temps de transformer en profondeur le fonctionnement actuel du collège, et de sortir du schéma "un prof, une classe, une discipline". C'est à ce prix que le collège cessera d'être le lieu d'une sélection inavouée et socialement clivée, source de frustration pour les familles et de difficultés pour les personnels. Ceux qui prônent encore le statu quo, pour des raisons idéologiques, ne font qu'enfermer le collège et ses personnels dans l'impasse. Ils alimentent les stratégies consuméristes et leur corollaire, la ghettoïsation scolaire.


Mais pour faire réussir tous les élèves, la Ministre doit s'appuyer sur les personnels. Ce sont eux qui connaissent le mieux les élèves et leurs besoins. Cela ne peut se faire qu'en leur donnant un objectif clair et fédérateur - le socle commun - et surtout la plus grande latitude possible sur l'organisation et le contenu des cursus scolaire. Le débat sur l'avenir du collège doit d'abord porter sur l'autonomie des équipes pédagogiques. Il ne peut se résumer à une querelle picrocholine sur des volumes disciplinaires qui ne déterminent ni la qualité de la vie au travail des personnels, ni la pertinence du service rendu aux élèves et à leur famille.


Enfin, une réforme significative du collège ne peut se réduire à des prescriptions réglementaires : sa réussite supposera un engagement conséquent et prolongé des équipes pédagogiques. La Ministre doit donc leur assurer un accompagnement à hauteur des enjeux, en mobilisant les corps d'inspection pour aider à concevoir les projets, en donnant du temps aux nécessaires concertations locales, mais aussi en augmentant les budgets consacrés aux missions particulières (indemnités comme décharges de service) pour reconnaître le travail de préparation et de pilotage de la réforme dans les établissements."

(Source)

Commenter cet article