Le blog de Dom



Pour un cours de mathématiques avec exercices corrigés et un aide-mémoire concernant l'épreuve d'admissibilité du CRPE, voir ce document
Remarque : mes anciens sites personnels, qui ne sont plus mis à jour, restent accessibles ici.


Page d'accueil du blog      Auteur et contenu du blog   


Les élèves du premier degré et du second degré à la rentrée 2019 et la taille des classes du premier degré (trois notes d'information de la DEPP - novembre 2019) - Blog de Dominique Pernoux, ex-formateur en mathématiques

Les élèves du premier degré et du second degré à la rentrée 2019 et la taille des classes du premier degré (trois notes d'information de la DEPP - novembre 2019)

19 Novembre 2019 , Rédigé par Dom Publié dans #Collège et lycée, #Ecole primaire

1°) Les élèves du premier degré à la rentrée 2019

Note d'information au format pdf :










https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/36/7/depp-ni-2019-19-45-eleves-premier-degre_1204367.pdf

Résumé (source) :
"À la rentrée 2019, 6,704 millions d’élèves sont scolarisés dans les écoles publiques et privées du premier degré. Du fait des évolutions démographiques, les effectifs sont en baisse par rapport à la rentrée précédente : − 46 500 élèves (soit − 0,7 %).
Cette baisse est particulièrement marquée dans le préélémentaire (− 29 100 élèves, soit − 1,2 %) alors que l’élémentaire diminue de 0,4 % seulement (− 17 200 élèves).
Les effectifs d’élèves en situation de handicap bénéficiant d’un dispositif unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) sont moins touchés par la baisse générale avec une diminution de 0,5 % soit 250 élèves de moins qu’à la rentrée 2018.
Trois caractéristiques de cette rentrée méritent d’être relevées :
− la baisse des effectifs s’observe dans le secteur privé sous contrat comme dans le secteur public, mais le secteur privé hors contrat demeure dynamique ;
− les taux de scolarisation des enfants de 3, 4 et 5 ans augmentent ;
− en éducation prioritaire, plus de 90 % des classes de CP mono-niveaux accueillent au plus 15 élèves."

2°) Les élèves du second degré à la rentrée 2019 : toujours plus de collégiens et toujours moins de lycéens

Note d'information au format pdf :










https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/77/5/depp-ni-2019-19-46-Les-eleves-du-second-degre-rentree-2019_1204775.pdf

Résumé (source) :
" À la rentrée 2019, les établissements publics et privés du second degré accueillent 5,676 millions d’élèves, soit 31 400 de plus qu’en 2018 (+ 0,6 %). Les effectifs sont en hausse dans les collèges (+ 38 700 élèves).
Le nombre d’élèves décroît en revanche dans les lycées, dans les formations générales et technologiques (– 2 200) comme dans les formations professionnelles (– 5 100). Ces évolutions sont largement dues aux évolutions démographiques : les générations qui arrivent dans des formations de lycée sont plus petites que celles qui arrivent ou sont actuellement au collège.
Le taux de redoublement en seconde générale et technologique est à nouveau en baisse et retrouve son niveau de 2017.
Parmi les élèves scolarisés en seconde générale et technologique à la rentrée 2018, 3,6 % redoublent en 2019 contre 4,4 % en 2018. À la fin de la troisième, l’orientation en voie professionnelle progresse très légèrement : 24,5 % des élèves scolarisés en troisième générale à la rentrée 2018 ont poursuivi leurs études en second cycle professionnel en 2019."

3°) Taille des classes du premier degré : dans le secteur public, la baisse s'observe au-delà des classes dédoublées

Note d'information au format pdf :








https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/98/6/depp-ni-2019-19-47-Taille-des-classes-premier-degre_1205986.pdf

Résumé (source) :

"À la rentrée 2019, les classes du premier degré accueillent en moyenne un peu moins de 23 élèves.
Les classes des écoles publiques comptent 2,6 élèves de moins que les classes des écoles privées. Cet écart s’est accentué au cours des dix dernières années, notamment entre 2017 et 2019, période de mise en œuvre du dédoublement des classes de CP-CE1 en éducation prioritaire.
Les classes de niveau élémentaire en éducation prioritaire sont désormais moins chargées que celles des écoles rurales, elles-mêmes favorisées par rapport aux écoles urbaines hors éducation prioritaire.
Les dédoublements, aux impacts très importants en éducation prioritaire pour les élèves de CP et de CE1, n’ont pas été mis en œuvre au détriment des autres niveaux. Ils n’ont pas non plus été réalisés aux dépens des écoles rurales, où le nombre d’élèves par classe diminue également."

Commenter cet article