Le blog de Dom



Pour un cours de mathématiques avec exercices corrigés et un aide-mémoire concernant l'épreuve d'admissibilité du CRPE, voir ce document
Remarque : mes anciens sites personnels, qui ne sont plus mis à jour, restent accessibles ici.


Page d'accueil du blog      Auteur et contenu du blog   


Blog de Dominique Pernoux, ex-formateur en mathématiques

Nombre de postes offerts aux concours de recrutement du 1er et 2nd degré au titre de l'année 2020 (JO du 29 novembre 2020)

29 Novembre 2019 , Rédigé par Dom Publié dans #Ecole primaire, #Collège et lycée, #Formation des enseignants

Arrêté du 25 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 le nombre de postes offerts aux concours externe, externe spécial et interne de recrutement de professeurs agrégés de l'enseignement du second degré :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429171&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 25 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 le nombre de postes offerts aux concours externes, internes et troisièmes concours de recrutement des professeurs certifiés :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429173&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 25 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 le nombre de postes offerts aux concours externe, interne et troisième concours de recrutement de professeurs de lycée professionnel :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429175&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 25 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 le nombre de postes offerts aux concours externe et interne de recrutement de psychologues de l'éducation nationale :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429177&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 25 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 le nombre de postes offerts aux concours externe et interne de recrutement de professeurs d'éducation physique et sportive :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429179&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 25 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 le nombre de postes offerts au concours externe et au concours interne de recrutement de conseillers principaux d'éducation :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429181&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 25 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 le nombre de postes offerts aux concours externe, concours externe spécial, troisième concours, second concours interne et second concours interne spécial de recrutement de professeurs des écoles :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429183&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 25 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 le nombre de postes offerts au concours externe de recrutement de professeurs des écoles du corps de l'Etat créé pour la Polynésie française :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429185&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 25 novembre 2019 fixant le nombre de contrats offerts en 2020 aux concours pour le recrutement de maîtres dans les établissements d'enseignement privés sous contrat du second degré :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429187&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 25 novembre 2019 fixant la répartition par section et option du nombre de contrats offerts au titre de l'année 2020 aux concours externes et aux troisièmes concours pour le recrutement de maîtres dans les établissements d'enseignement privés sous contrat du second degré (CAFEP) :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429189&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 25 novembre 2019 fixant la répartition par section et option du nombre de contrats offerts au titre de l'année 2020 aux concours internes d'accès aux échelles de rémunération des professeurs agrégés, des professeurs certifiés, des professeurs d'éducation physique et sportive et des professeurs de lycée professionnel dans les établissements d'enseignement privés sous contrat du second degré (CAER) :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429193&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 28 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 la répartition des postes offerts aux concours externe, externe spécial et interne de recrutement de professeurs agrégés de l'enseignement du second degré :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429197&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 28 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 la répartition des postes offerts aux concours externes, internes et troisièmes concours de recrutement des professeurs certifiés :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429199&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 28 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 la répartition des postes offerts aux concours externe, interne et troisième concours de recrutement de professeurs de lycée professionnel :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429201&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 28 novembre 2019 fixant au titre de l'année 2020 la répartition des postes offerts aux concours externe et interne de recrutement de psychologues de l'éducation nationale :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039429203&dateTexte=&categorieLien=id

Calendriers 2020 des examens (brevet, bac, CAP, BEP, BT) et des concours d'entrée aux grandes écoles (BO du 21 novembre 2019)

21 Novembre 2019 , Rédigé par Dom Publié dans #Collège et lycée, #Enseignement Supérieur

Calendrier 2020 du diplôme national du brevet, des baccalauréats, des certificats d'aptitude professionnelle, des brevets d'études professionnelles et du brevet de technicien:
https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=146790

"Choix de trois spécialités en première générale à la rentrée 2019 : 15 combinaisons pour 80 % des élèves" (Note d'information de la DEPP - novembre 2019)

19 Novembre 2019 , Rédigé par Dom Publié dans #Collège et lycée

Note d'information au format pdf :








https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/25/8/depp-ni-2019-19-48-choix-specialites-rentree-2019_1204258.pdf

Résumé (source) :
"
Près de 69 % d’entre eux ont choisi d’étudier les mathématiques, 47 % la physique-chimie, 43 % les sciences de la vie et de la Terre, 39 % les sciences économiques et sociales (SES), 35 % l’histoire-géographie et 28 % les langues, littérature et cultures étrangères et régionales. Les enseignements « scientifiques » (sauf sciences de la vie et de la Terre − SVT) ont plus souvent été choisis chez les garçons que chez les filles. À l’inverse les enseignements d’humanités, de SES, d’histoire-géographie et de langues-littérature sont plus choisis par les filles. Parmi les nombreuses combinaisons possibles, 28 % des élèves de première générale ont choisi la combinaison « mathématiques, physique-chimie, SVT » ; 8 % ont choisi « histoire-géographie, mathématiques, SES » et 7 % « histoire-géographie, langues-littérature, SES ». Au total, les choix ont été assez ouverts puisqu’il faut 15 combinaisons d’enseignements pour retrouver 80 % des élèves, 17 chez les filles et 13 chez les garçons."

Les élèves du premier degré et du second degré à la rentrée 2019 et la taille des classes du premier degré (trois notes d'information de la DEPP - novembre 2019)

19 Novembre 2019 , Rédigé par Dom Publié dans #Collège et lycée, #Ecole primaire

1°) Les élèves du premier degré à la rentrée 2019

Note d'information au format pdf :










https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/36/7/depp-ni-2019-19-45-eleves-premier-degre_1204367.pdf

Résumé (source) :
"À la rentrée 2019, 6,704 millions d’élèves sont scolarisés dans les écoles publiques et privées du premier degré. Du fait des évolutions démographiques, les effectifs sont en baisse par rapport à la rentrée précédente : − 46 500 élèves (soit − 0,7 %).
Cette baisse est particulièrement marquée dans le préélémentaire (− 29 100 élèves, soit − 1,2 %) alors que l’élémentaire diminue de 0,4 % seulement (− 17 200 élèves).
Les effectifs d’élèves en situation de handicap bénéficiant d’un dispositif unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) sont moins touchés par la baisse générale avec une diminution de 0,5 % soit 250 élèves de moins qu’à la rentrée 2018.
Trois caractéristiques de cette rentrée méritent d’être relevées :
− la baisse des effectifs s’observe dans le secteur privé sous contrat comme dans le secteur public, mais le secteur privé hors contrat demeure dynamique ;
− les taux de scolarisation des enfants de 3, 4 et 5 ans augmentent ;
− en éducation prioritaire, plus de 90 % des classes de CP mono-niveaux accueillent au plus 15 élèves."

2°) Les élèves du second degré à la rentrée 2019 : toujours plus de collégiens et toujours moins de lycéens

Note d'information au format pdf :










https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/77/5/depp-ni-2019-19-46-Les-eleves-du-second-degre-rentree-2019_1204775.pdf

Résumé (source) :
" À la rentrée 2019, les établissements publics et privés du second degré accueillent 5,676 millions d’élèves, soit 31 400 de plus qu’en 2018 (+ 0,6 %). Les effectifs sont en hausse dans les collèges (+ 38 700 élèves).
Le nombre d’élèves décroît en revanche dans les lycées, dans les formations générales et technologiques (– 2 200) comme dans les formations professionnelles (– 5 100). Ces évolutions sont largement dues aux évolutions démographiques : les générations qui arrivent dans des formations de lycée sont plus petites que celles qui arrivent ou sont actuellement au collège.
Le taux de redoublement en seconde générale et technologique est à nouveau en baisse et retrouve son niveau de 2017.
Parmi les élèves scolarisés en seconde générale et technologique à la rentrée 2018, 3,6 % redoublent en 2019 contre 4,4 % en 2018. À la fin de la troisième, l’orientation en voie professionnelle progresse très légèrement : 24,5 % des élèves scolarisés en troisième générale à la rentrée 2018 ont poursuivi leurs études en second cycle professionnel en 2019."

3°) Taille des classes du premier degré : dans le secteur public, la baisse s'observe au-delà des classes dédoublées

Note d'information au format pdf :








https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/98/6/depp-ni-2019-19-47-Taille-des-classes-premier-degre_1205986.pdf

Résumé (source) :

"À la rentrée 2019, les classes du premier degré accueillent en moyenne un peu moins de 23 élèves.
Les classes des écoles publiques comptent 2,6 élèves de moins que les classes des écoles privées. Cet écart s’est accentué au cours des dix dernières années, notamment entre 2017 et 2019, période de mise en œuvre du dédoublement des classes de CP-CE1 en éducation prioritaire.
Les classes de niveau élémentaire en éducation prioritaire sont désormais moins chargées que celles des écoles rurales, elles-mêmes favorisées par rapport aux écoles urbaines hors éducation prioritaire.
Les dédoublements, aux impacts très importants en éducation prioritaire pour les élèves de CP et de CE1, n’ont pas été mis en œuvre au détriment des autres niveaux. Ils n’ont pas non plus été réalisés aux dépens des écoles rurales, où le nombre d’élèves par classe diminue également."

"Résultats de l'enquête Sivis (Système d'Information et de VIgilance sur la Sécurité scolaire) 2018-2019 auprès des établissements publics et privés sous contrat du second degré" (Note d'information de la DEPP)

15 Novembre 2019 , Rédigé par Dom Publié dans #Collège et lycée

Note d'information au format pdf :
 













https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/88/3/depp-ni-2019-19-44-Resultats-enquete-Sivis_2018-2019_1203883.pdf

Résumé (source) :
"
Au cours de l’année scolaire 2018-2019, les chefs d’établissement du second degré public et privé sous contrat ont déclaré en moyenne 12,2 incidents graves pour 1 000 élèves. Un établissement sur trois ne déclare aucun incident, un sur cinq en déclare 10 ou plus. Le degré d’exposition à la violence diffère suivant les établissements, leur type ou leur profil social. Mesurées pour la première fois à partir de cette enquête, les atteintes à la laïcité représentent 1 % de l’ensemble des faits graves déclarés par les chefs d’établissement. Environ 9 incidents graves sur 10 sont commis par des élèves, très majoritairement des garçons. Entre élèves, les victimes sont souvent du même sexe que les auteurs (plus de 7 fois sur 10). Les violences physiques sont surreprésentées pour les faits graves impliquant uniquement des garçons. Par ailleurs, près d’un incident grave sur 2 commis par un garçon envers une fille est motivé par des raisons sexistes ; les violences entre filles s’exercent plus souvent dans le cadre d’un harcèlement. Enfin, les violences entre collégiens ou lycéens impliquent des élèves d’âge différent dans 1 cas sur 3."

L'état de l'École 2019 (publication de la DEPP - novembre 2019)

13 Novembre 2019 , Rédigé par Dom Publié dans #Divers

2°) Note d'information de la DEPP :

Résumé (source) :
"La publication L’état de l’École présente depuis 1992 une synthèse d’indicateurs statistiques qui apparaissent essentiels pour analyser notre système éducatif et apprécier les politiques publiques mises en œuvre. Ces indicateurs, se renouvelant régulièrement, sont présentés le plus souvent avec une perspective temporelle, mais aussi internationale. Ils sont déclinés, lorsque cela est pertinent, selon l’origine sociale des élèves, le territoire où ils vivent et selon l’entrée filles-garçons.
L’objectif est d’alimenter le débat public autour de l’école, d’enrichir l’aide au pilotage et de contribuer à l’évaluation du système éducatif français.

En 2018, la population scolaire diminue très légèrement avec une baisse marquée dans le premier degré liée à la forte diminution des naissances des dernières années. L’effort de la nation pour l’École est important, mais la France apparaît encore en retrait sur le premier degré par rapport à la plupart des autres pays européens. En termes de résultats, sur le long terme, l’école a permis de diplômer et de qualifier beaucoup plus de jeunes, mais sans toutefois parvenir à faire disparaître les inégalités, en particulier celles liées à l’origine sociale, mais aussi entre filles et garçons ou territoriales. Enfin, toutes les évaluations de compétences mettent en évidence un pourcentage entre 15 % et 20 % d’élèves en forte difficulté scolaire et ceci très tôt dans leur scolarité."

3°) Article du Café pédagogique :

Notes d'information de la DEPP concernant les salaires des enseignants (novembre 2019)

8 Novembre 2019 , Rédigé par Dom

1°) Première note d'information intitulée "La rémunération des enseignants en Europe : où en est la France ? :








https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/78/0/depp-ni-2019-19-42-remuneration-des-enseignants-en-Europe-ou-en-est-la-France_1201780.pdf

Résumé (source) :
"
En 2017-2018, dans l’enseignement public, les salaires statutaires bruts en début et en milieu de carrière des enseignants aux statuts les plus représentatifs sont plus bas en France (professeurs des écoles et certifiés) que dans les pays comparables au sein de l’Union européenne.
À tous les niveaux d’enseignement, durant la première partie de la carrière, les enseignants en Allemagne perçoivent au moins le double du salaire statutaire des enseignants en France, à ancienneté égale (début d’échelle et avec quinze ans d’ancienneté).
En 2016-2017, dans l’élémentaire et le premier cycle du secondaire, les salaires effectifs des enseignants du secteur public âgés de 25 à 64 ans sont inférieurs en France (année civile 2016) à ceux de l’Allemagne, de l’Angleterre ou encore de la Finlande. Aux mêmes niveaux d’enseignement public, la France reste en retrait par rapport à ces autres pays lorsque les salaires des enseignants sont rapportés aux revenus de l’ensemble des actifs diplômés de l’enseignement supérieur, tous secteurs d’activité confondus."

 

2°) Deuxième note d'information intitulée "L'évolution du salaire des enseignants entre 2016 et 2017" :








https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/12/4/depp-ni-2019-19-41-evolution-salaire-enseignants-2016-2017_1201124.pdf

Résumé (source) :
"
En 2017, un enseignant de l’Éducation nationale perçoit en moyenne 2 440 euros nets par mois : 2 570 euros pour un enseignant à temps plein, 1 730 euros pour un enseignant à temps partiel ou incomplet. Des différences de salaire existent selon le statut et le corps, allant du simple au double. Ainsi, les professeurs agrégés et de chaire supérieure gagnent 1,6 fois plus que les professeurs des écoles et 2,1 fois plus que les professeurs contractuels. Par ailleurs, les fonctions exercées par l’enseignant sont source d’écarts de salaire.
En 2017, alors que le protocole « Parcours professionnels, carrière et rémunération » entre en vigueur pour les enseignants, la moitié des enseignants déjà rémunérés par l’Éducation nationale l’année précédente ont gagné au moins 2,9 % de plus qu’en 2016 en euros constants, malgré la reprise de l’inflation (+ 1 %).

 

3°) Voir aussi cet article du Café pédagogique :

Assistants d'éducation en préprofessionnalisation - Recrutement, fonctions et conditions d'emploi (circulaire du 06/11/2019)

7 Novembre 2019 , Rédigé par Dom Publié dans #Formation des enseignants

Motion intersyndicale du 4 novembre 2019 à soumettre aux conseils d'école

6 Novembre 2019 , Rédigé par Dom Publié dans #Divers

 

 

 

"Après le suicide de notre collègue Christine Renon, Directrice de l’école maternelle Mehul de Pantin, les membres du Conseil d’Ecole réunis ce jour tiennent à faire part de leur émotion qu’a provoqué la lettre bouleversante laissée par notre collègue, car celle-ci fait écho et renvoie aux conditions de travail dégradés dans nos métiers, comme dans de nombreux autres secteurs d’activité.

L’intensification et la dégradation des conditions de travail concernent de nombreuses catégories professionnelles à l’Éducation nationale. Dans les écoles, les personnels sont soumis à l’avalanche de sollicitations, obligations et instructions voire injonctions inacceptables et intenables qui nuisent à la qualité de vie au travail et attaquent leur professionnalisme jusqu’à leur faire perdre le sens de leur métier. Notamment, les directeurs et directrices aspirent à enfin disposer des moyens et conditions pour faire correctement leur travail.

L’absence d’une réelle médecine du travail et de prévention, l’absence d’espaces de dialogue et de temps d’analyses de pratiques professionnelles collectifs ne peuvent que desservir la mise en place d’un service public d’éducation de qualité.

Le Ministre de l’Éducation nationale doit rapidement montrer qu’il en prend la mesure. Les personnels attendent donc des actes forts, rapides et concrets pour améliorer leurs conditions de travail."

(Source)