"Enseigner, un métier de proximité" (Note d'information de la DEPP - Juin 2019)

Publié le par Dom

Note d'information au format pdf :




















https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/28/6/depp-ni-2019-19-27-Enseigner-un-metier-de-proximite_1147286.pdf

Résumé (source) :

" En France métropolitaine, près d’un tiers des enseignants du premier degré public résident et travaillent dans la même commune. Globalement, la moitié travaille à moins de 13 minutes de leur domicile. Dans le second degré, le temps de trajet des enseignants est un peu plus long puisque la moitié met au moins 21 minutes à rejoindre son établissement.
Dans l’ensemble, les enseignants ont un temps de trajet médian de 17 minutes, comme l’ensemble des salariés français. Compte tenu de la répartition des établissements sur le territoire, les enseignants résident dans tous types de territoire. Ils effectuent des trajets plus courts en kilomètres, mais plus longs en temps lorsqu’ils habitent dans des zones densément peuplées. Ainsi, les jeunes enseignants ont des temps de trajet plus longs que leurs aînés, notamment car ils résident plus souvent dans des zones urbaines.
À Paris, les enseignants résident majoritairement dans les arrondissements périphériques lorsqu’ils travaillent dans Paris. Parmi les enseignants qui vivent à Paris et travaillent dans un département francilien, un tiers se dirige vers un établissement de la Seine-Saint-Denis. "

Partager cet article

Evaluations 2019-2020 à l'entrée en CP, en CE1, en 6ème et en 2nde

Publié le par Dom

Partager cet article

Rapport annuel de la médiatrice de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur

Publié le par Dom

Publié dans Divers

Partager cet article

"Concours de professeurs des écoles dans l'enseignement public à la session 2018" (Note d'information de la DEPP - Juin 2019)

Publié le par Dom

Note d'information au format pdf :

https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/12/5/depp-ni-2019-19-24-Concours-de-professeurs-des-ecoles-dans-enseignement_public-a-la-session-2018_1144125.pdf

 

Résumé (source) :

" 12 600 postes ont été ouverts au recrutement d’enseignants du premier degré public à la session 2018 par les voies externe (96 %) et interne (4 %) en France. En parallèle avec la baisse du nombre d’élèves entrant à l’école, le nombre de postes offerts diminue également (8 % par rapport à la session 2017). Si l’offre diminue au concours externe classique, elle augmente aux concours internes.
Aux concours externes, le nombre d’admissions diminue légèrement plus (- 10 %) que l’offre de postes. Le taux de couverture est ainsi en léger recul, 94 % des postes sont pourvus au lieu de 96 % à la session précédente. Le concours supplémentaire, organisé dans les académies de Créteil et Versailles en complément du concours externe classique, a permis de pourvoir respectivement les 400 et 250 postes offerts.
Les étudiants inscrits en écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPÉ) composent plus de la moitié des lauréats des concours externes, avec un taux de réussite supérieur à la moyenne. "

 

Voir aussi cet article du Café pédagogique :

Partager cet article

"Concours enseignants 2018 du second degré public" (Note d'information de la DEPP - Juin 2019)

Publié le par Dom

Note d'information au format pdf :


https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/17/7/depp-ni-2019-19-25-Concours-enseignants-2018-du-second-degre-public_1144177.pdf

Résumé (source) :

" Près de 15 000 postes ont été ouverts au recrutement d’enseignants du second degré public à la session 2018 par les voies externe (70 %), interne (15 %) et réservée (15 %). Le nombre de postes offerts diminue de 14 % par rapport à la session 2017.
Aux concours externes, le taux de candidature augmente par rapport à 2017, le nombre d’admissions diminue (- 12 %), mais moins que l’offre de postes. Les taux de couverture sont ainsi en nette amélioration ; 94 % des postes sont pourvus au lieu de 86 % à la session précédente. Certaines disciplines habituellement sous tension (anglais, lettres modernes) comblent cette année tous leurs postes (agrégation et Capes externes). D’autres amorcent une progression sensible de leur taux de couverture, comme les mathématiques (Capes externe).
La part des étudiants issus des écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPÉ) progresse parmi les admis aux concours externes (45 %), avec un taux de réussite supérieur à la moyenne.
Aux concours internes, moins de 3 % des postes ne sont pas pourvus. Aux concours réservés, les difficultés de recrutement s’accentuent avec 72 % de postes restés vacants. "

Partager cet article

1 2 3 4 5 > >>