"Identité nationale, jusqu’où va-t-on ?" (Communiqué FSU 11 mars 2010)

Publié le par Dom

Communiqué de presse FSU
Les Lilas, le 11 mars 2010

 

La FSU dénonce avec vigueur les propos tenus par Gérard LONGUET à l’encontre de Malek BOUTIH, pressenti pour remplacer Louis SCHWEITZER à présidence de la HALDE.

 

Au-delà de Malek BOUTIH lui-même, les propos de Monsieur LONGUET illustrent bien les incidences du "débat sur l’identité nationale", destinée essentiellement à flatter l’électorat d’extrême droite pour mieux le capter. Il est désormais possible d’interroger l’identité française, y compris en remontant à Mathusalem pour en vérifier la validité, au point de pouvoir raconter à peu près tout et n’importe quoi, comme par exemple "Parce qu’il vaut mieux que ce soit le corps français traditionnel qui se sente responsable de l’accueil de tous nos compatriotes. Si vous voulez, les vieux Bretons et les vieux Lorrains - qui sont d’ailleurs en général Italiens ou Marocains - doivent faire l’effort sur eux-mêmes de s’ouvrir à l’extérieur".

 

Il est temps de siffler la fin de la partie, qui file un fort mauvais coton en ces temps de campagne électorale, et de cesser de jouer avec le feu. A force de vouloir diviser les français pour mieux surfer sur les antagonismes et espérer en capter politiquement l’expression, on en est arrivé à l’expression sans complexe d’un racisme grossier, qui rappelle des heures noires de notre pays.

 

La FSU appelle les véritables démocrates à se ressaisir et à condamner fermement tout dérapage raciste, sexiste, homophobe, d’où qu’il vienne. Elle demande au secrétaire général de l’UMP de condamner ces propos et les personnes dans ses rangs qui les tiennent.

 

Source : http://www.fsu.fr/spip.php?article2136

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article