Communiqué de presse du Collectif de soutien à Guilherme Hauka Azanga

Publié le par Dom

"Ce mercredi 23 Juin, nous venons d’apprendre que notre ami Guilherme Hauka-Azanga a été débouté de son recours devant la Cour Administrative d’ Appel. Pour la justice, comme pour la préfecture, la « vraie » famille de Guilherme se situe en Angola. Il aurait dans ce pays une femme et cinq enfants qui l’attendent.

Pour Guilherme, et pour nous qui le soutenons, Guilherme a fui son pays pour échapper à une mort certaine. Il a perdu sa première femme et deux de ses enfants en Angola. Il continue à s’occuper, à distance, de ses trois enfants Angolais, aujourd’hui de jeunes adultes pris en charge depuis 2004 par une mère adoptive à Kinshasa (Congo).

A vrai dire, nous ne sommes pas surpris par cette décision. Lors de l’audience du 9 juin, nous avions compris que ce qui était exigé de Guilherme pour prouver sa bonne foi serait très compliqué à produire. Comment se procurer un acte de décès en bonne et due forme dans une république qui se relève à peine de 27 ans de guerre civile et d’un million de morts (sur 12 millions d’habitants) ?

La France pense-t-elle sincèrement que l’on puisse facilement obtenir des certificats officiels de décès dans un pays livré à l’anarchie et à la corruption jusqu’à peu. Et ce d’autant plus quand on n’était pas dans le camp des vainqueurs de la guerre civile.

Pourquoi la France ne fait-elle aucun cas du témoignage des trois jeunes réfugiés au Congo, dont un majeur, qui attestent avoir perdu leur mère en 2004 ?

Les témoignages des parents d’élèves, de tout un quartier, de toutes les personnes qu’il a croisées, qui attestent de la bonne foi, de l’honnêteté et de l’humanité de Guilherme n’ont ils vraiment aucun poids pour nos institutions ?

La France continue à s’acharner sur cet homme, sur sa femme et sa famille.

Nous continuerons pour notre part à le défendre, parce que nous croyons que le doute doit profiter à l’accusé.

Car à aucun moment la préfecture n’a pu apporter la moindre preuve de la prétendue mauvaise foi de Guilherme.

Car au quotidien, ce que nous voyons, ce sont de jeunes enfants (3 ans et 1 an et demi) qui souffrent de l’absence de leur père, qui vivent dans la peur permanente de l’éloignement.

Nous allons continuer à essayer de convaincre. Nous allons également, puisque c’est la logique de nos institutions, agir pour recueillir encore plus de preuves, encore plus de témoignages pour qu’enfin l’évidence éclate aux yeux de tous:

la place de Guilherme est auprès de sa famille et de ses amis, à Lyon Guillotière !

 

LE COLLECTIF POUR LA REGULARISATION DE GUILHERME"

 

Source : http://hauka-hazanga.tumblr.com/post/729613650

 

http://30.media.tumblr.com/avatar_c1c8d60459db_96.png

Publié dans Divers

Partager cet article

…

Projet de réforme des retraites injuste : mobilisation massive le 24 juin 2010

Publié le par Dom

Pour combattre la réforme proposée, les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, FSU, Solidaires, UNSA appellent l’ensemble des salariés, des retraités, des privés d’emploi et des jeunes à participer massivement à la journée nationale de grèves et de manifestations du 24 juin 2010.

 

http://www.phototheque.org/data/media/1014/2010_manif_27_mai_paris_23.jpgPierre Ducrocq   Photothèque du mouvement social


Remarque : La photothèque du mouvement social a créé un dossier pour vous permettre de déposer les photos de la journée d'action sur les retraites de ce jeudi 24 juin.

Adresse :http://www.phototheque.org/1038.html

Publié dans Divers

Partager cet article

…

"Services actifs : attention" (SNUipp-FSU 23 juin 2010)

Publié le par Dom

Publié dans Divers

Partager cet article

…

"Urgent : Départs en retraite des mères de trois enfants" (SNUipp-FSU 23 juin 2010)

Publié le par Dom

Publié dans Divers

Partager cet article

…

"Surprime, surprime pour les présidents d’universités et établissements du supérieur - Le POOLP, 22 juin 2010" (SLU)

Publié le par Dom

Publié dans Enseignement Supérieur

Partager cet article

…