Modalités d'organisation de l'année de stage des lauréats des concours de recrutement des personnels enseignants et d'éducation de l'enseignement public (Année scolaire 2022-2023)

Publié le par Dom

Publié dans Formation des enseignants

Partager cet article

…

Année scolaire 2022-2023 : protocole sanitaire et mesures de fonctionnement (publié le 19 juillet 2022)

Publié le par Dom

Protocole sanitaire :


Synthèse des mesures sanitaires :

 

Partager cet article

…

Évolution de la mixité sociale des collèges (Note d'information de la DEPP - Juillet 2022)

Publié le par Dom

Note d'information au format pdf :
 

Document pdf






https://www.education.gouv.fr/media/116317/download
 

Résumé (source) :

"Les collèges ont des compositions sociales très différentes, ce qui est régulièrement décrit comme un facteur renforçant les inégalités scolaires.
Le niveau et les composantes de la ségrégation varient d’un département à l’autre, compte tenu notamment du degré de ségrégation entre communes et quartiers, du poids du secteur privé et des inégalités économiques.
Au niveau national, la ségrégation entre collèges est peu variable au cours du temps. La ségrégation parmi les collèges publics suit une tendance à la baisse et les écarts de composition sociale entre secteurs public et privé sont croissants, le secteur privé scolarisant de plus en plus d’élèves de milieu favorisé.
Depuis 2014, la ségrégation a sensiblement diminué dans une vingtaine de départements situés majoritairement dans le Nord et l’Ouest. La ségrégation entre collèges publics y a baissé, et les écarts entre secteurs public et privé n’y ont pas augmenté. Inversement, dans une vingtaine de départements situés plutôt dans la moitié sud, la ségrégation a augmenté, avec une hausse marquée des écarts entre secteurs public et privé."

Publié dans Collège et lycée

Partager cet article

…

Les mobilités résidentielles des élèves du premier degré, en collège et en seconde à la rentrée 2021 (Note d'information de la DEPP - Juillet 2022)

Publié le par Dom

Rapport au format pdf :

Document pdf

 




https://www.education.gouv.fr/media/116299/download


Résumé (source) :

"À la rentrée 2021, 6,0 % des élèves du premier degré et 6,8 % de ceux scolarisés en collège ou en classe de seconde ont changé de commune de résidence par rapport à la rentrée 2020. Cette mobilité résidentielle est en hausse.
Les débuts de cycle sont plus propices aux mobilités, notamment l’entrée au collège. La mobilité est plus fréquente chez les élèves issus de milieux défavorisés, mais la progression par rapport à l’année précédente est plus importante parmi les plus favorisés. Tout comme les années précédentes, les mobilités résidentielles s’opèrent le plus souvent entre zones urbaines. Pour autant, les mobilités de l’urbain vers le rural sont plus fréquentes à l’école et en début de collège, et les mobilités du rural vers l’urbain sont plus fréquentes lorsque l’élève rentre au lycée."

Partager cet article

…

"L’évolution du salaire des enseignants entre 2019 et 2020" (Note d'information de la DEPP - Juillet 2022)

Publié le par Dom

Note au format pdf :

Document pdf




 

https://www.education.gouv.fr/media/116128/download

Résumé (source) :
"
En 2020, un enseignant de l’Éducation nationale, qu’il soit à temps complet, à temps partiel ou incomplet, perçoit en moyenne 2 530 euros nets par mois : 2 650 euros lorsqu’il est à temps complet, 1 800 euros lorsqu’il est à temps partiel ou incomplet.

Le statut, le corps et les fonctions exercées par l’enseignant expliquent en premier lieu les écarts de salaire entre enseignants, allant du simple au double. Ainsi, les professeurs agrégés et de chaire supérieure gagnent 1,5 fois plus que les professeurs des écoles et 2 fois plus que les professeurs contractuels.

En 2020, sous l’effet des mesures prévues dans le cadre du protocole PPCR et de celles relatives aux heures supplémentaires, de l’extension en année pleine de l’augmentation de la prime REP+ à la rentrée 2019, du versement exceptionnel de la prime « Covid-19 » et de l’indemnité exceptionnelle perçue par les directeurs d’école du premier degré public, le salaire moyen des enseignants rémunérés par le ministère chargé de l’Éducation nationale à la fois en 2019 et en 2020 a augmenté de 2,3 % en euros constants. Parmi les enseignants présents en 2019 et 2020, 58 % observent une hausse de leur salaire net."

Partager cet article

…