Projet "Rapémathique"

Publié le par Dom

Présentation du projet par A'Rieka, rappeur bordelais et professeur qui anime des ateliers rap :

"
Voici la première fiche de révision du projet "Rapémathiques". Il y en aura une chaque mercredi jusqu'à la fin de l'année. Les thèmes abordés seront les plus variés possibles, cette semaine sera consacrée aux enchaînements d'opérations, la semaine prochaine à la trigonométrie, la suivante aux additions de relatifs etc..." (suite)

Première fiche de révision du projet "Rapémathiques" :

Partager cet article

A propos de la grève le 13 janvier 2022...

Publié le par Dom

Ajout le 9 janvier à 21h : Soumis à de nombreuses pressions de leurs adhérents, le SGEN-CFDT et la FEP-CFDT viennent de virer de bord et appellent à la grève le 13 janvier 2022. C'est une bonne nouvelle. Pour autant, en ce qui me concerne, je ne reviendrai pas sur ma décision.

Depuis le début de la crise sanitaire il y a deux ans, rien de sérieux n'a été décidé pour assurer la protection des élèves et des enseignants. Tous les syndicats, sauf le SGEN-CFDT au niveau national, appellent à une grève le 13 janvier 2022. Ils ont fait paraître un communiqué  dans lequel ils ne réclament pas la fermeture des écoles  mais font état de demandes claires :
"Cela passe par une autre gestion de l’épidémie à l’École avec les moyens et les protections pour faire face à la crise en élaborant un protocole viable et qui ne mette pas en difficulté les personnels sur la gestion des cas positifs, des cas contacts et des campagnes de tests préventifs, en dotant d’équipements de protection les personnels, les écoles et les établissements et en attribuant les moyens humains nécessaires notamment par la création de postes via les listes complémentaires tout en programmant dès maintenant un collectif budgétaire".

Quand on n'est pas entendu depuis deux ans, faire une journée de grève en mettant en avant des demandes précises me semble le minimum.

Évidemment, il n'est pas sûr qu'on obtienne quelque chose mais c'est toujours mieux que ce que propose le SGEN au niveau national : "Nous choisissons d’autres modes d’actions pour améliorer les conditions de fonctionnement du système éducatif pour toutes et tous".
Cette phrase veut tout dire et rien dire du tout. Si le SGEN-CFDT pensait à d'autres moyens de pression efficaces (il faut bien envisager des moyens de pression puisque le ministre est sourd aux revendications des enseignants), il n'aurait pas manqué de le faire savoir mais là, rien, nada.

Si j'ai bien compris ce qui est écrit dans le communique des fédérations SGEN-CFDT et FEP-CFDT c'est pour ne pas ajouter du chaos au chaos que le SGEN appelle ses militants à ne pas s'associer à la grève à laquelle appellent tous les autres syndicats...
Parce que, bien sûr, la non participation des adhérents SGEN à la grève (pas tous d'ailleurs car de nombreux SGEN locaux semblent appeler à la grève) va être un rempart contre le chaos !

Franchement, la direction nationale du SGEN est totalement hors sol !

Certains disent que l'image des enseignants risque de souffrir de cette grève. Les différents sondages prouvent que cette image n'est pas aussi mauvaise qu'on le croit (surtout auprès des parents d'élèves) contrairement à ce que veulent faire croire certains media et certains partis politiques.

Par contre, l'image du SGEN-CFDT chez les professeurs des écoles risque, elle, de ne pas s'arranger, et c'est une litote, avec ce refus d'appel à la grève.

Adhérent et militant SGEN depuis 1970 et ayant beaucoup relayé les positions du SGEN sur les réseaux sociaux depuis que je suis retraité, je viens de résilier mon adhésion car les positions du SGEN au niveau national ne correspondent plus à mes convictions.

Être réformiste est une chose mais à l'heure où la nécessité d'une unité syndicale s'impose pour dénoncer la situation sanitaire dramatique dans les écoles, ne pas appeler à la grève est incompréhensible ... et suicidaire.

Un syndicat c'est fait pour défendre les intérêts des personnels pas pour prendre des décisions incompréhensibles basées sur des calculs politiques.

 

Publié dans Divers

Partager cet article

"En grève et dans l’action jeudi 13 janvier : face à la crise sanitaire, respecter les personnels, donner à l’Ecole les moyens de fonctionner" (Communiqué intersyndical)

Publié le par Dom

Ajout le 9 janvier à 21h : Soumis à de nombreuses pressions de leurs adhérents, le SGEN-CFDT et la FEP-CFDT viennent de virer de bord et appellent à la grève le 13 janvier 2022. C'est une bonne nouvelle. Pour autant, en ce qui me concerne, je ne reviendrai pas sur ma décision.

Document prf







Remarque :

Alors que tous les autres syndicats appellent à faire grève le 13 janvier, le SGEN-CFDT ne le fait pas. Dans le communiqué publié par les fédérations SGEN-CFDT et PEP-CFDT, aucune explication claire n'est donnée quant à ce choix et la phrase sibylline "Nous choisissons d’autres modes d’actions pour améliorer les conditions de fonctionnement du système éducatif pour toutes et tous" qui veut tout dire et ne rien dire n'apporte rien.
A l'heure où la nécessité d'une unité syndicale s'impose pour dénoncer la situation sanitaire dramatique dans les écoles, la prise de position du SGEN-CFDT est totalement incompréhensible.
Je ne peux plus cautionner la ligne suivie par le SGEN-CFDT et viens de résilier mon adhésion.

 

Publié dans Divers

Partager cet article

Non à la dévalorisation des élèves de SEGPA (pétition concernant un film coproduit par Cyril Hanouna)

Publié le par Dom

Publié dans Collège et lycée

Partager cet article

Bilan social du ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports 2020-2021 - Enseignement scolaire (Note d'information de la DEPP)

Publié le par Dom

Document au format pdf :

Document pdf






https://www.education.gouv.fr/media/97384/download
 

Chiffres clés (source)

  • 1 202 000 personnes en activité au ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports relèvent de l’enseignement scolaire en 2020-2021, dont 879 000 femmes et 322 500 hommes

       898 400 enseignants, dont 45 % dans le premier degré et 55 % dans le second degré
       296 800 non-enseignants
       6 400 étudiants en préprofessionnalisation
       82 apprentis non enseignants

  • 31 800 admis aux concours et recrutements réservés organisés par le ministère en charge de l’Éducation nationale en 2020

       dont 27 700 admis aux concours enseignants dans le public et le privé
       79 % des admis sont issus des concours externes

  • Ancienneté moyenne des enseignants fonctionnaires en activité en 2020-2021

      1er degré : 17,7 ans pour les hommes, 16 ans pour les femmes
      2d degré : 17 ans pour les hommes, 16,7 ans pour les femmes

  • Le salaire net mensuel moyen en 2019 est de 2 550 euros pour les enseignants dans le secteur public et 2 160 euros dans le secteur privé, 2 620 euros pour les personnels non enseignants titulaires et 950 euros pour les personnels non enseignants contractuels
  • 32,9 % des personnels ont eu au moins un congé de maladie ordinaire en 2020-2021, ce qui représente 6,3 jours par agent et par an
  • 2,1 % des enseignants titulaires du public et du privé et 2,5 % des personnels non enseignants sont partis en retraite entre le 1er octobre 2019 et le 30 septembre 2020

En 2019, les pensions moyennes perçues en 2019 par les nouveaux retraités monopensionnés anciennement titulaires sont de 2 530 euros

  • Près de 59 000 personnes ont connu un avancement en 2020
  • 3,5 % des agents sont en situation de handicap en 2019
  • 16 259 enseignants titulaires ont participé au mouvement interdépartemental du premier degré public, 15 297 enseignants titulaires ont participé au mouvement interacadémique du second degré public en 2020
  • 40 millions d’euros consacrés aux dépenses d’action sociale en 2018 par le ministère en charge de l’Éducation nationale
  • 364 conseillers en accompagnement personnalisé de proximité ont répondu à 32 000 sollicitations et demandes d’accompagnement personnalisé en 2020

Publié dans Divers

Partager cet article