Réforme de la formation initiale des professeurs et des conseillers principaux d’éducation (vademecum)

Publié le par Dom

Partager cet article

La situation des droits humains dans le monde (Amnesty International - Rapport 2020/21)

Publié le par Dom

Publié dans Divers

Partager cet article

Epreuve de mathématiques du CRPE - Correspondance terme à terme, dénombrement, comptage (définitions possibles et remarques)

Publié le par Dom

1°) Correspondance terme à terme :

Procédé qui consiste à associer un élément d'une première collection à un élément d'une deuxième collection, puis un autre élément de la première collection à un autre élément de la deuxième collection, etc.
Ce procédé permet de comparer des quantités ("il y a autant d'éléments dans les deux collections" ou "il y a plus d'éléments dans cette collection que dans celle-là") sans recourir au dénombrement et donc sans recourir à la notion de nombre.

2°) Dénombrement :

Procédé permettant de trouver le nombre d'éléments d'une collection quelle que soit la méthode utilisée pour y arriver (dénombrement par comptage, dénombrement par reconnaissance de constellations ou de configurations digitales, dénombrement par reconnaissance instantanée pour les petites collections).
Remarques concernant le dénombrement par comptage :
Pour réussir à dénombrer les éléments d’une collection en utilisant le comptage "de façon traditionnelle" l’enfant doit
- connaître la comptine numérique (ce qui veut dire savoir réciter les noms des nombres dans le bon ordre)
- savoir associer à chaque élément de la collection un mot-nombre et un seul de la comptine récitée dans l'ordre (ce n'est pas si simple car ça implique qu'il faut savoir énumérer les éléments d'une collection c'est-à-dire savoir passer tous les éléments en revue sans en oublier et sans en désigner un deux fois)
- comprendre que la nature des objets à compter n’a pas d’importance
- comprendre qu’on peut compter les objets dans n’importe quel ordre
- comprendre que le dernier mot-nombre prononcé représente à lui seul la quantité de tous les objets.
C'est ce cinquième principe qui d'après Brissiaud pose problème et fait que, avec la technique traditionnelle par comptage, les enfants risquent d'en rester à un procédé que Brissiaud appelle comptage-numérotage et qu'il ne considère pas comme un dénombrement.
Brissiaud distingue ce qu'il appelle le comptage-numérotage et le comptage-dénombrement (dans le premier cas chaque mot-nombre prononcé correspond à un objet de la collection; dans le deuxième cas, chaque mot-nombre prononcé correspond à un sous-ensemble d'objets de la collection).
Voir, par exemple cette petite vidéo qui présente un exemple de comptage-dénombrement : https://www.youtube.com/watch?v=e1jpD2Vy224

3°) Comptage :

Les définitions peuvent varier d'un auteur à l'autre mais concernent toutes l'usage de la suite des nombres.

a) Première définition possible : simple récitation de la comptine numérique.

b) Deuxième définition possible : dénombrement d'une collection en utilisant la comptine numérique
(voir dans le paragraphe précédent les remarques concernant le dénombrement par comptage)

 c) Troisième définition possible :
Tout procédé qui s’appuie sur la suite des nombres ce qui permet d'introduire les notions de :

- Recomptage du tout :
S’il s’agit de déterminer combien il y a d’images dans une enveloppe fermée sachant qu’on en a mis successivement 4 et 3, un jeune enfant peut, par exemple, représenter les deux quantités avec ses doigts et dénombrer les doigts levés par comptage un par un ;

- Surcomptage ou comptage en avant :
S’il s’agit de déterminer combien il y a d’images dans une enveloppe fermée sachant qu’on en a mis successivement 4 et 3, l'enfant représente quatre avec ses doigts (ou pense au nombre quatre) puis il lève un à un trois (autres) doigts en disant cinq, six, sept. Le dernier mot prononcé correspond au nombre cherché ;

- Décomptage ou comptage en arrière :
Il peut être utilisé pour résoudre un problème du type " on a retiré 3 objets d’une collection de 8 objets ", l’enfant reculant de 3 dans la suite des nombres (sept, six, cinq) ;

- Double comptage :
Le double comptage intervient dans des situations du type : on a quatre objets ; combien faut-il ajouter d'objets pour avoir 7 objets ? L'enfant pense au nombre quatre puis lève un à un des doigts en disant cinq, six , sept. Il lui faut alors encore dénombrer le nombre de doigts levés.

 

Partager cet article

Interview de Jean-Michel Blanquer diffusée sur RTL le 1er avril 2021

Publié le par Dom

"Jean-Michel Blanquer est l'invité d'Alba Ventura" :



"Jean-Michel Blanquer face aux auditeurs de RTL" :

Partager cet article

Des colis alimentaires distribués aux étudiants colmariens

Publié le par Dom

A Colmar, le Secours Populaire soutient les étudiants en difficultés, avec un accompagnement sur le long terme, depuis 2018. Pour en savoir plus : jeunes@spf68.org

Partager cet article

Évaluation et titularisation des enseignants stagiaires de l’enseignement public

Publié le par Dom

Partager cet article

CRPE : répartition des postes offerts par académie

Publié le par Dom

Arrêté du 9 mars 2021 fixant au titre de l'année 2021 le nombre de postes offerts à la session supplémentaire du concours externe de recrutement de professeurs des écoles stagiaires (académie de Créteil) : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043261235

Arrêté du 9 mars 2021 fixant au titre de l'année 2021 la répartition par académie des postes offerts aux concours externe, concours externe spécial, troisième concours, second concours interne et second concours interne spécial de recrutement de professeurs des écoles :
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043261237

Arrêté du 11 mars 2021 fixant la répartition du nombre de contrats offerts au titre de l'année 2021 au concours externe, au concours externe spécial de et en langue régionale et au troisième concours d'accès à l'échelle de rémunération des professeurs des écoles des établissements d'enseignement privés sous contrat :
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043261239

Partager cet article

Rôle de la formation des enseignants du second degré sur leurs pratiques pédagogiques (étude d'Amélie Duguet et Sophie Morlaix de l'IREDU, publiée par Recherches en éducation)

Publié le par Dom

Résumé (source) :
"Ce travail vise à analyser l’effet exercé par la formation initiale et continue des enseignants du second degré, en France, sur leurs pratiques pédagogiques. Pour cela, nous procédons à une analyse secondaire des données issues de l’enquête TALIS (Teaching and Learning International Survey), menée en 2013 au sein de 34 pays dont la France. Nous focalisons plus particulièrement notre attention sur les pratiques liées aux méthodes pédagogiques utilisées, à la gestion de la classe, à la façon de transmettre et aux pratiques évaluatives des enseignants. A l’appui de modèles de régression logistique binaire, nous montrons que les variables liées à la formation initiale jouent un faible rôle, voire exercent un effet négatif sur certaines pratiques pédagogiques, conduisant à une réflexion sur la rénovation de cette formation. Nos analyses viennent en revanche souligner le poids plus important joué par certaines actions de formation continue."

Partager cet article

Plus d'un millier de sacs et colis distribués aux étudiants mulhousiens

Publié le par Dom

Partager cet article

Résultats définitifs de la session 2020 du baccalauréat : des bacheliers plus nombreux et des écarts de réussite selon la voie, le sexe, le statut et l’âge plus resserrés (Note d'information de la DEPP publiée en février 2021)

Publié le par Dom

Résumé de la note d'information (source) :

"Avec 760 800 candidats et 723 000 bacheliers, le taux de réussite au baccalauréat 2020 est de 95,0 %, un niveau jamais atteint, dans un contexte de modalités d’organisation adaptées à l’état d’urgence sanitaire lié à l’épidémie de covid-19. Il est de 97,6 % dans la voie générale, 95,0 % en technologique et 90,4 % en professionnel. Les écarts de réussite selon la voie, le sexe, le statut et l’âge des candidats sont nettement moins importants en 2020 que pour les sessions précédentes. En 2020, 87,0 % d’une génération est titulaire du baccalauréat, soit 7,3 points de plus qu’en 2019.Avec l’aménagement des modalités d’organisation du baccalauréat, les candidats ont été plus nombreux à être autorisés à se présenter à la session de remplacement en septembre, surtout parmi ceux de l’enseignement à distance et les candidats individuels. La réussite à cette session est globalement moins importante que les années précédentes.En 2020, l’espérance d’obtenir le baccalauréat pour un élève de sixième sous statut scolaire est la plus forte dans les académies d’Île-de-France, de Guadeloupe et de Martinique. Dans toutes les académies, les voies générale et technologique sont prépondérantes dans l’accès au baccalauréat pour les élèves de sixième."

Note d'information :

Partager cet article