L'état de l'École 2019 (publication de la DEPP - novembre 2019)

Publié le par Dom

2°) Note d'information de la DEPP :

Résumé (source) :
"La publication L’état de l’École présente depuis 1992 une synthèse d’indicateurs statistiques qui apparaissent essentiels pour analyser notre système éducatif et apprécier les politiques publiques mises en œuvre. Ces indicateurs, se renouvelant régulièrement, sont présentés le plus souvent avec une perspective temporelle, mais aussi internationale. Ils sont déclinés, lorsque cela est pertinent, selon l’origine sociale des élèves, le territoire où ils vivent et selon l’entrée filles-garçons.
L’objectif est d’alimenter le débat public autour de l’école, d’enrichir l’aide au pilotage et de contribuer à l’évaluation du système éducatif français.

En 2018, la population scolaire diminue très légèrement avec une baisse marquée dans le premier degré liée à la forte diminution des naissances des dernières années. L’effort de la nation pour l’École est important, mais la France apparaît encore en retrait sur le premier degré par rapport à la plupart des autres pays européens. En termes de résultats, sur le long terme, l’école a permis de diplômer et de qualifier beaucoup plus de jeunes, mais sans toutefois parvenir à faire disparaître les inégalités, en particulier celles liées à l’origine sociale, mais aussi entre filles et garçons ou territoriales. Enfin, toutes les évaluations de compétences mettent en évidence un pourcentage entre 15 % et 20 % d’élèves en forte difficulté scolaire et ceci très tôt dans leur scolarité."

3°) Article du Café pédagogique :

Publié dans Divers

Partager cet article

Notes d'information de la DEPP concernant les salaires des enseignants (novembre 2019)

Publié le par Dom

1°) Première note d'information intitulée "La rémunération des enseignants en Europe : où en est la France ? :








https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/78/0/depp-ni-2019-19-42-remuneration-des-enseignants-en-Europe-ou-en-est-la-France_1201780.pdf

Résumé (source) :
"
En 2017-2018, dans l’enseignement public, les salaires statutaires bruts en début et en milieu de carrière des enseignants aux statuts les plus représentatifs sont plus bas en France (professeurs des écoles et certifiés) que dans les pays comparables au sein de l’Union européenne.
À tous les niveaux d’enseignement, durant la première partie de la carrière, les enseignants en Allemagne perçoivent au moins le double du salaire statutaire des enseignants en France, à ancienneté égale (début d’échelle et avec quinze ans d’ancienneté).
En 2016-2017, dans l’élémentaire et le premier cycle du secondaire, les salaires effectifs des enseignants du secteur public âgés de 25 à 64 ans sont inférieurs en France (année civile 2016) à ceux de l’Allemagne, de l’Angleterre ou encore de la Finlande. Aux mêmes niveaux d’enseignement public, la France reste en retrait par rapport à ces autres pays lorsque les salaires des enseignants sont rapportés aux revenus de l’ensemble des actifs diplômés de l’enseignement supérieur, tous secteurs d’activité confondus."

 

2°) Deuxième note d'information intitulée "L'évolution du salaire des enseignants entre 2016 et 2017" :








https://cache.media.education.gouv.fr/file/2019/12/4/depp-ni-2019-19-41-evolution-salaire-enseignants-2016-2017_1201124.pdf

Résumé (source) :
"
En 2017, un enseignant de l’Éducation nationale perçoit en moyenne 2 440 euros nets par mois : 2 570 euros pour un enseignant à temps plein, 1 730 euros pour un enseignant à temps partiel ou incomplet. Des différences de salaire existent selon le statut et le corps, allant du simple au double. Ainsi, les professeurs agrégés et de chaire supérieure gagnent 1,6 fois plus que les professeurs des écoles et 2,1 fois plus que les professeurs contractuels. Par ailleurs, les fonctions exercées par l’enseignant sont source d’écarts de salaire.
En 2017, alors que le protocole « Parcours professionnels, carrière et rémunération » entre en vigueur pour les enseignants, la moitié des enseignants déjà rémunérés par l’Éducation nationale l’année précédente ont gagné au moins 2,9 % de plus qu’en 2016 en euros constants, malgré la reprise de l’inflation (+ 1 %).

 

3°) Voir aussi cet article du Café pédagogique :

Partager cet article

Assistants d'éducation en préprofessionnalisation - Recrutement, fonctions et conditions d'emploi (circulaire du 06/11/2019)

Publié le par Dom

Partager cet article

Motion intersyndicale du 4 novembre 2019 à soumettre aux conseils d'école

Publié le par Dom

 

 

 

"Après le suicide de notre collègue Christine Renon, Directrice de l’école maternelle Mehul de Pantin, les membres du Conseil d’Ecole réunis ce jour tiennent à faire part de leur émotion qu’a provoqué la lettre bouleversante laissée par notre collègue, car celle-ci fait écho et renvoie aux conditions de travail dégradés dans nos métiers, comme dans de nombreux autres secteurs d’activité.

L’intensification et la dégradation des conditions de travail concernent de nombreuses catégories professionnelles à l’Éducation nationale. Dans les écoles, les personnels sont soumis à l’avalanche de sollicitations, obligations et instructions voire injonctions inacceptables et intenables qui nuisent à la qualité de vie au travail et attaquent leur professionnalisme jusqu’à leur faire perdre le sens de leur métier. Notamment, les directeurs et directrices aspirent à enfin disposer des moyens et conditions pour faire correctement leur travail.

L’absence d’une réelle médecine du travail et de prévention, l’absence d’espaces de dialogue et de temps d’analyses de pratiques professionnelles collectifs ne peuvent que desservir la mise en place d’un service public d’éducation de qualité.

Le Ministre de l’Éducation nationale doit rapidement montrer qu’il en prend la mesure. Les personnels attendent donc des actes forts, rapides et concrets pour améliorer leurs conditions de travail."

(Source)

Publié dans Divers

Partager cet article

"Mission territoires et réussite" (Rapport remis le 5 novembre 2019)

Publié le par Dom

Publié dans Divers

Partager cet article